Ludens dans Death Stranding?

Bien que Kojima nous ai confirmé que Ludens, ne sera pas dans Death Stranding, je sens une volonté de sa part de nous égarer. Peut-on lier Ludens (nous) à Death Stranding? Je vous transmet mon avis très subjectif sur la question.

Le contexte

En Juin 2016 Hideo Kojima a fait la déclaration suivante lors d’une interview accordée à Digital Spy:

“I want the story and the world and the gameplay, as well as the characters in the game and the player – the life and death elements – all to be tied together”

Il a donc pour ambition de lier l’histoire, le monde et le gameplay. Mais aussi les personnages, le jeu et le joueur (tant dans la vie que dans la mort). Que tout soit connecté. Il ne s’arrête pas là et veut également connecter les joueurs entre eux pour qu’ils créent des liens au cours de l’histoire.

“In that context, the player joins forces with other users and build bridges and makes connections in the storytelling. That’s what I hope to create, and that’s something I’m currently thinking a lot about.”

Traduction: Dans ce contexte le joueur joint ses forces avec d’autres joueurs et construit des “ponts” et des liens au sein de l’histoire. C’est ce que j’espère créer et c’est ce à quoi je pense énormément en ce moment.

Le lien

On peut entrer un peu plus en détail et reprendre notre artwork présentant la DSTS vue dans mon Article précédent:

On peut lire sur l’épaule de Ludens le terme BRIDGES. Je fais donc immédiatement la connexion avec le maigre élément donné par Kojima pour l’E3 2017:

Cette affiche est assez compliquée à relier au jeu car elle ne fait que peu de liens avec ce que l’on a vu jusque là, pour autant avec toutes les informations que j’ai donné plus haut quelque chose se dessine. Kojima souhaite connecter tous les joueurs pour construire des ponts (BRIDGES) et faire des connections au travers de l’histoire. On sait également que Bridges est l’un des groupes qui composent l’univers de DS et que Sam, le personnage jouable, en fera probablement partie. Vous voyez où je veux en venir? Cette toile peut tout à fait représenter le réseau de joueurs, de Ludens. Ces fils tissés par Decima, l’une des trois parques (déités Grecques) tissant les fils du destin de laquelle le moteur du jeu tire en partie son nom. Moteur qui d’une manière différente tisse notre destin vidéo ludique et défini l’univers de Sam tant dans ses lois physiques que dans ses composantes métaphysiques. Decima serait le fil qui permet à Kojima Productions de tisser un univers dans lequel nous créerons des connexions (des “ponts”) entre nous, l’histoire et les personnages.

L’homme qui joue

Lors de son interview à l’E3 2016 on apprend également que Death Stranding sera au sujet de: quelque chose venu d’un autre monde qui s’est échoué quelque part. Plutôt vague… Mais encore une fois, se pourrait-il que ce qui se soit échoué dans le monde de DS ne soit ni plus ni moins que le joueur venu de notre monde au sens premier du terme? Se pourrait-il que le monde de DS soit un monde numérique, une nouvelle dimension pour l’évolution de Sapiens vers Ludens? Et puis “Death Stranding”… Le joueur habitué à la pléthore de jeux poussant à l’affrontement, les désormais fameux bâtons de Kobo Abe. Ce joueur échoué dans ce monde et semant LA MORT par habitude en serait-il son incarnation? Kojima nous a, en effet, annoncé que ce jeu paraîtrait familier dans son gameplay mais qu’avec plusieurs heures de jeu on commencerait à voir qu’il s’agit d’autre chose. Que la solution ne serait pas forcément d’utiliser les “bâtons” mais plutôt les “cordes”.

“We want this game to be something that people can get into easily but after an hour or two they’ll start to notice something a little different,” Kojima said. “It’s not like anything they’ve played before.”

Sam

Est-il possible que nous prenions le contrôle de Sam? Porter est inscrit sur ses habits. Un Sam qui nous porte en son sein? Un Sam qui peut mourir et revenir d’entre les morts, un Sam sans nombril. Pour ajouter de l’eau à mon moulin, il a été confirmé que le passage au purgatoire se déroule selon une vue à la première personne. Comme pour nous signifier que, oui, c’est bien nous, Ludens, qui flottons parmi les restes de ce monde aquatique pour récupérer Sam et poursuivre ensemble notre exploration. C’est en effet le pouvoir que nous possédons en tant que joueurs dans ces univers numériques. De la même façon que nous ramenions Snake ou Mario à la vie.

Déconnexion

Mais revenons au nombril de Sam. Dans la culture Japonaise, le “Hara” est la partie du torse qui contient le “Heso”, le nombril. Il s’agit de la partie par laquelle est donnée la vie, où la vie s’entretient et c’est par là qu’elle est finalement reprise. Notre pauvre Sam n’a pas ce vital “Heso” et possède une cicatrice à la place. Est-ce un signe de plus pour nous dire qu’il n’est pas ou plus connecté à la vie dans cet univers?

Qui est Sam? bien malin celui qui peut le prédire précisément mais il me paraît possible que ce dernier fasse office de réceptacle à notre nouvelle identité de Ludens. Ainsi Ludens, la figurine, ne serait effectivement pas dans le jeu, mais nous, joueurs, en ferions partie.

Sources:

Article Metalgearinformer: https://www.metalgearinformer.com/?p=29418

lien Comic Con 2016: https://www.youtube.com/watch?v=xFG7bGYnU4k

lien ITW E3 2013: https://www.youtube.com/watch?v=ZIaPSCIfR2w

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :